smile flat header

Pourquoi mon enfant pleure ?

La vie d’un nourrisson se résume à manger, dormir et pleurer. Au cours de son développement, il va acquérir de plus en plus de réflexes et de compétences. Votre bébé va devenir enfant et il va commencer petit à petit à crier, à jouer, à marcher, à parler, etc. Il continuera de pleurer quand il se sent mal à l’aise. Dans cet article, découvrez pourquoi un enfant pleure.

Quelles sont les raisons des pleurs chez les enfants ?

 

En général, on pleure lorsqu’on ressent un trop-plein d’émotions. Verser des larmes permet de se vider et de relâcher toutes les pressions subies. C’est à peu près le cas chez les bébés. Chez eux, ce n’est pas la seule raison de leurs pleurs. En somme, ils pleurent soit parce qu’ils ont mal quelque part, soit parce qu’ils veulent exprimer ce qu’ils ressentent.

Les pleurs comme moyen de communication

 

Comme la première forme de langage que connaît l’enfant est le pleur, ce sera le moyen qu’il utilisera pour communiquer avec sa maman, son papa et son entourage. Quand il a besoin de quelque chose, a faim, a la couche pleine, a peur ou se sent fatigué, il va pleurer pour alerter ses parents. Pour le bébé, ce sera le principal moyen d’expression jusqu’à l’accession au langage.

Ces alertes sont traitées par le cerveau des adultes, ce qui engendre automatiquement des réactions face aux pleurs. Lorsqu’un enfant pleure, le cerveau cherche à connaître les besoins de celui-ci afin d’y répondre et, ensuite, le calmer. Les pleurs ainsi que les réactions qui s’ensuivent forment donc un moyen de communication entre l’enfant et ses parents.

Les pleurs pour des raisons médicales

 

Environ 5 % des pleurs sont dus à des causes médicales. Un bébé peut pleurer car il ressent de la douleur ou de l’inconfort. Le cas le plus commun, c’est lors de la poussée dentaire ou d’une fièvre avec une température plus de 38°. L’enfant se sentira mal à l’aise, et comme il n’est pas conscient de ce qui lui arrive ni de comment faire pour se soulager, il pleure. Dans ces cas-là, vous devez consulter un médecin pour l’apaiser.

Il faut noter que les nourrissons peuvent également être sujets à des problèmes digestifs que l’on appelle communément « coliques du nourrisson ». Alors, si vous suspectez ce type de trouble chez votre chérubin, parlez-en à son médecin le plus vite possible.

Quelles sont les causes des pleurs selon l’âge de l’enfant ?

 

En grandissant, les enfants comprennent de mieux en mieux son environnement et son fonctionnement, il développe des réflexes pour s’y adapter. Cela fait que les pleurs d’un nourrisson n’ont pas la même cause que les pleurs d’un enfant.

Chez les tout-petits

 

Le pleur est un message implicite adressé aux parents. Il fait référence à une demande que votre bébé veut que vous satisfassiez. Outre les raisons médicales, un bébé peut pleurer parce qu’il n’a pas eu ce qu’il veut. Il faut du temps et de la patience de votre part pour lui faire comprendre qu’il n’a pas toujours ce qu’il veut. À cet âge, il va pleurer simplement vous pour montrer son mécontentement ou sa colère.

Chez les enfants de 2 ou 3 ans

 

Vers l’âge de 2 ou 3 ans, votre bambin commence déjà à exprimer verbalement ce qu’il veut ou ce qu’il pense. Comme son langage n’est pas encore bien développé, il peut pleurer s’il n’arrive pas à mettre des mots sur ce qu’il ressent. Peut-être également qu’il y a quelque chose qui le tracasse ou tout simplement, il n’arrive pas à faire quelque chose comme il le souhaite.

Vers l’âge de 4 ans, votre enfant arrive progressivement à exprimer ses désirs. Il arrive souvent qu’à cet âge, le petit comprenne que lorsqu’il pleurniche, vous accourrez toujours pour lui donner ce qu’il convoite. Alors, il va pleurer à chaque fois que quelque chose n’est pas à son goût. C’est possible aussi que les pleurs renvoient à une difficulté à gérer les émotions ou à une sensation d’incompréhension. Votre chérubin peut pleurer pour avoir votre attention et se sent ignoré.

Chez les enfants de 5 ou 6 ans

 

Chez un enfant de 5 ou 6 ans, la gestion des émotions et l’expression des désirs se font déjà plus facilement. Le message derrière son pleur peut être un refus des décisions de ses parents. À cet âge, votre enfant peut remettre en cause vos décisions. Si vous ne vous montrez pas ferme, il va avoir pour habitude de geindre à chaque décision qui ne lui plaît pas.

Pourquoi votre enfant pleure plus quand il est avec vous ?

 

Il arrive assez souvent que le bébé pleure davantage en présence de sa maman que de son papa. Il peut arriver que vous pensiez être une mauvaise mère, mais il ne s’agit pas de cela. Vous devez comprendre que vous êtes la personne la plus proche de votre enfant. Vous êtes la personne en qui il a le plus confiance, c’est pour cela que ses réactions sont plus intenses avec vous.

Si votre enfant pleure plus quand il est avec vous, cela veut dire qu’en votre présence, il peut décharger toutes les tensions qu’il a accumulées au cours de sa journée ou de sa semaine. Il se sait en sécurité et va profiter de ces moments d’intimité pour se lâcher. Quand il saura parler, en plus de verser des larmes, il peut vous raconter ce qui s’est passé avec ses camarades à l’école ou ses amis à la maison.

Comment faire pour calmer un enfant qui pleure ?

 

Lorsque vous faites face à des crises de larmes régulières, vous pouvez devenir très nerveuse, vous pouvez sentir beaucoup de stress. Cela peut ne pas être bien pour vous, votre enfant ainsi que votre vie de famille. Apprenez à mieux réagir aux pleurs de votre petit pour vivre au mieux au quotidien. Ci-après quelques conseils sur le bon comportement à avoir avec un enfant qui pleure.

Restez calme

 

Il est inutile de demander à votre enfant de se calmer, si vous-même, vous trouvez dans un état d’énervement. Même si vous ne dites pas que vous êtes énervée, votre chérubin sentira si vous n’êtes pas dans votre état normal. Pour qu’il puisse retrouver le calme, soyez vous-même calme lorsque vous allez le consoler. Vous ne devez laisser transparaître aucune tension négative.

Rassurez votre enfant

 

Lors d’une crise de larmes, votre enfant a besoin de sentir votre attention, votre affection et surtout votre amour. Ce sont des dispositions qui le rassurent qu’il sera écouté et compris. En adoptant des gestes attentifs et affectueux, votre enfant sera plus apte à coopérer. Pour cela, vous pouvez par exemple lui prendre dans vos bras, lui caresser les cheveux ou le dos, lui faire un câlin…

Évitez de le punir

 

Quand bien même les cris et les pleurs de votre enfant peuvent devenir irritants, vous ne devez pas le punir. Une punition pourrait être interprétée par votre enfant comme un rejet de ses émotions. Au contraire, vous devez toujours lui montrer que vous êtes contente d’accueillir ses émotions.

Expliquez-lui l’importance de la communication

 

Apprenez à votre enfant que lorsqu’il veut quelque chose, il suffit de le demander gentiment et calmement. Il n’a pas à pleurnicher pour que vous cédiez à tous ses caprices. Vous devez lui faire comprendre aussi qu’il y a des choses qu’il ne peut pas avoir même s’il pleure.

Si votre enfant chouine pour obtenir quelque chose, rappelez-lui l’importance de la communication. Pour cela, vous devez montrer que vous êtes bien disposée à l’écouter. Si ce qu’il n’est pas possible de faire ce qu’il désire, expliquez-lui la raison pour laquelle ce n’est pas faisable avec bienveillance et fermeté.

Félicitez-le pour ses bons comportements

 

Quand vous sentez que votre enfant fait des efforts pour s’exprimer calmement, faites-lui savoir que vous êtes fière de son comportement. Dites-lui de toujours prendre cette voie lorsqu’il vous demande quelque chose. Comme cela, il se sentira encouragé à adopter le bon comportement.

Adoptez les bons gestes face à un tout petit qui pleure

 

Face à une crise de larmes d’un tout petit, vos premiers réflexes doivent être de vérifier s’il n’a pas faim ou si sa couche est encore propre. Si vous sentez qu’il a sommeil, essayez de l’endormir en le berçant. Autrement, vous pouvez lui donner sa tétine ou son doudou pour le distraire. Si vous avez le temps, vous pouvez également le calmer avec un bon bain ou une promenade. En plus de cela, vous pouvez lui faire un câlin ou un bisou.

 

Enfants

INSCRIS TOI à NOTRE NEWSLETTER

tu recevras nos nouvelles toutes fraîches

J’accepte de recevoir toutes les nouvelles de pepahart par e-mail