Quand annoncer sa grossesse à ses enfants ?

Vous êtes enceinte de votre deuxième bébé ? C’est une bonne nouvelle, mais comment l’annoncer à vos proches ? La première personne à qui vous allez le dire, c’est peut-être votre mari, votre meilleure amie, votre maman ou bien un adulte de confiance.

Avez-vous pensé à votre enfant ? Vous pouvez craindre de lui faire l’annonce de votre grossesse. Cet article vous donne quelques astuces pour la faire correctement.

À quel moment annoncer votre grossesse à votre enfant ?

 

Même s’il n’y a pas de meilleur moment pour annoncer votre grossesse à votre enfant, il est préférable de ne pas le faire trop tôt. Non seulement votre petit n’a pas la même notion du temps que les adultes, mais cela lui éviterait quelques peines aussi dans le cas d’une fausse couche. Neuf mois d’attente pourraient paraître trop longs pour un enfant. De même, apprendre que finalement, il n’y aura pas de bébé pourrait le perturber.

Généralement, l’annonce d’une grossesse se fait à partir du troisième trimestre. Ce devrait également être le cas pour votre chérubin. Annoncez-lui la nouvelle entre le 3e et le 5e mois de votre grossesse, c’est à partir de ce moment-là que votre ventre commence à s’arrondir et à se voir. Toutefois, évitez à tout prix de parler de la grossesse en sa présence alors que vous ne lui avez encore rien dit. Cela peut arriver lors d’une discussion téléphonique. Il pourrait se sentir menacé et à l’écart au sein de la famille.

Tout de même, il y a certains enfants qui arrivent à constater quelques changements dans votre comportement dès le premier trimestre même. Il pourrait se poser des questions et vous en poser aussi. Le mieux, c’est de lui dire directement la vérité. Il est inutile de la lui cacher, car il la saura tôt au tard. Vous devez faire en sorte que ce soit vous qui annonciez la nouvelle et non une tierce personne. Cela pourrait lui donner l’impression d’une trahison de votre part, ce qui pourrait engendrer des sentiments négatifs vis-à-vis du nouveau-né.

Comment annoncer votre grossesse à votre enfant ?

 

Il est conseillé de faire l’annonce à deux (maman et papa). Si ce n’est pas possible, vous pouvez la faire seule. Lorsque vous allez la faire, choisissez un moment et un endroit calmes. Quant à la manière de la faire, il en existe plusieurs. Il y a des mamans qui montrent leur échographie, d’autres qui font des petites devinettes (pour des enfants plus grands). L’idéal serait de le faire tout naturellement comme quand vous annoncez une bonne nouvelle.

Veillez tout simplement à utiliser des mots simples qui sont faciles à comprendre et qui visent à normaliser et à dédramatiser la situation. Utilisez aussi un ton à la fois doux et rassurant. Souriez et faites des gestes tendres. Dites à votre enfant qu’il va avoir bientôt une petite sœur/un petit frère. Pour lui donner une idée de la date de son arrivée, utilisez des repères de type « avant Noël », « après les vacances » ou « vers le Nouvel An ».

Lors de l’annonce, vous devez montrer votre joie et non votre angoisse. Peu importe l’émotion que vous ressentirez, votre bébé le ressentira également. Si de la crainte se remarque dans votre voix ou sur votre visage, il pourrait se douter s’il s’agit vraiment d’une bonne nouvelle. Il pourrait même se demander s’il doit se réjouir de cette nouvelle.

Par ailleurs, même si votre rôle est de le rassurer face à ses éventuels doutes, vous ne devez pas en faire plus qu’il ne le faut. Si vous sentez qu’il ne manifeste aucune inquiétude face à l’annonce de votre grossesse, il est inutile d’insister sur le fait que vous allez toujours autant l’aimer. Au lieu d’être rassuré, il peut perdre l’assurance qu’il avait déjà et commencer à douter.

Que faire si votre enfant ne manifeste aucune joie face à l’annonce de votre grossesse ?

 

Il est tout à fait normal que votre enfant ne montre aucune joie à l’idée de devenir grand frère ou grande sœur. C’est peut-être dû à un manque de compréhension. Pour l’aider à mieux comprendre l’événement, vous pouvez lui lire des livres pour enfant sur le sujet. C’est un excellent moyen de lui expliquer votre grossesse avec des mots appropriés à son âge. Vous pouvez par exemple vous procurer ces livres :

  • Marianne Vilcoq, J’attends un petit frère, L’École des loisirs, 2001
  • Nathalie Bélineau, Attendre un bébé, L’imagerie des tout-petits, Fleurus, 2004
  • Catherine Dolto, Attendre un petit frère ou une petite sœur, Giboulées, coll. Mine de rien 2006

En revanche, si vous lisez plutôt de la tristesse sur son visage alors qu’il est déjà assez grand pour comprendre la situation, donnez-lui du réconfort. Montrez-lui les avantages d’avoir un nouveau membre de la famille et d’avoir un frère ou une sœur. Si vous avez une fratrie, servez-vous de bons exemples pour faire naître de l’envie chez lui.

Il arrive également que votre bout de chou se montre indifférent face à l’arrivée du nouveau bébé. Dans ce cas-là, soyez patients. Ne lui montrez surtout pas que vous êtes déçue ou triste. Au contraire, dites-lui que vous n’attendez rien de lui, car s’occuper du bébé, c’est votre rôle et non le sien. Ne lui infligez ni pression ni contrainte et vous verrez qu’il s’intéressera de lui-même à cette future naissance.

Devez-vous expliquer à votre enfant ce qu’est un bébé ?

 

Il est important d’expliquer ce qu’est un bébé à votre enfant. S’il est encore petit, ce qu’il va comprendre par bébé, c’est un petit être comme lui. Il pourrait être déçu à la naissance s’il découvre le nourrisson qui ne fait que manger, dormir et pleurer. Il pourrait s’agacer aussi vu qu’une grande partie de votre attention sera portée sur celui-ci.

Afin d’anticiper les éventuelles questions qu’il pourrait se poser ainsi que les probables désagréments, expliquez-lui le quotidien à la maison avec un nouveau bébé avant même sa naissance. Pour mieux illustrer vos explications, vous pouvez vous servir de vos albums photo de famille pour lui montrer des photos de lui quand il était encore tout petit. Votre mari ou ses grands-parents peuvent s’en occuper à votre place si vous vous sentez très fatiguée par la grossesse.

L’essentiel, c’est de bien lui faire comprendre les côtés positifs de la grossesse et de la future naissance. Il doit savoir que lors de ses premiers mois, il a aussi pris tout le temps de sa maman. Il a dû prendre du temps pour pouvoir parler, marcher et jouer. De cette manière, il sera plus enclin à bien accueillir son petit frère ou sa petite sœur.

Comment gérer les petites régressions après l’annonce de votre grossesse ?

 

Votre enfant peut être sujet à des petites régressions (ex : pipi au lit, succion du pouce) après votre annonce ou bien à l’arrivée du nouveau-né. Rien de bien méchant, il fait cela seulement dans le but d’attirer votre attention. Il veut s’assurer que vous l’aimiez toujours. Face à cela, vous ne devez pas le culpabiliser, le gronder ou dramatiser la situation.

Donnez-lui du temps pour comprendre qu’il n’a pas à être jaloux de son petit frère ou de sa petite sœur. Expliquez-lui que l’amour que vous allez donner aux deux sera le même. Faites-lui comprendre sa place dans la famille, dans la fratrie et valorisez-la. Quand il l’aura comprise, il va mieux s’adapter. C’est une crise habituellement passagère, mais dans le cas où elle perdurerait, il est recommandé de consulter un professionnel de santé.

 

Enfants

INSCRIS TOI à NOTRE NEWSLETTER

tu recevras nos nouvelles toutes fraîches

J’accepte de recevoir toutes les nouvelles de pepahart par e-mail