smile flat header

Quel sport pour un enfant hyperactif ?

La vie avec un enfant très actif n’est pas toujours facile. Vous devez trouver mille et une activités pour que votre enfant puisse bien se dépenser au quotidien. Si bien que des fois, il se peut que vous soyez à court d’idées. Cela vous est-il déjà arrivé ? Avez-vous déjà pensé à une activité sportive ? Les mamans, découvrez quel sport est indiqué aux enfants hyperactifs !

Quels sont les avantages de la pratique sportive chez les enfants hyperactifs ?

En général, tous les enfants doivent pratiquer une activité sportive. Non seulement elle aide dans le développement physique et psychologique de leur corps, mais elle aide également dans l’amélioration de leurs compétences sociales.

Chez les enfants atteints de TDAH (trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité), le sport ne procure pas forcément les mêmes bienfaits. Cela ne veut pas dire que ces enfants ne doivent pas avoir une activité sportive, mais leurs parents doivent trouver le sport adapté à leur condition.

Parmi les différentes activités que vous pourrez proposer à votre petit atteint de TDAH, le sport est l’un des meilleurs moyens de canaliser son énergie. Les cellules nerveuses de l’attention partagent un riche réseau de connexion avec celles de la motricité. En effet, les deux se trouvent dans des régions neuronales voisines.

Pour faire simple, lorsque les neurones moteurs de votre enfant s’activent (pendant une pratique sportive), un influx nerveux est envoyé aux neurones de l’attention. Et son attention se trouve ainsi parfaitement stimulée.

Le sport aide votre enfant à être plus attentif dans tout ce qu’il fait

Lorsque votre enfant hyperactif fait du sport, sa respiration ainsi que son rythme cardiaque sont augmentés. Cela permet à ses muscles (qui font des efforts physiques) d’être mieux oxygénés, car il y a davantage d’oxygène qui circule dans le sang.

Il faut noter que le cerveau est l’organe du corps humain qui dépense le plus d’oxygène. Lors d’une pratique sportive donc, une meilleure oxygénation est à la fois bénéfique aux muscles et au cerveau. Quand le cerveau reçoit tout l’oxygène dont il a besoin pour bien fonctionner, votre tout petit deviendra plus attentif, voire plus performant. C’est très utile pour faire face aux éventuelles difficultés à l’école !

La fréquence de l’activité sportive nécessaire pour ressentir les bienfaits

Pour que votre enfant souffrant de ce trouble puisse bien se dépenser, vous devez l’encourager à bouger régulièrement son corps. À cet effet, il doit pratiquer 60 minutes d’activité physique par jour au minimum. Pour améliorer sa concentration, vous pouvez faire de la marche avec lui, jouer au parc ou encore faire des jeux de ballon. Pendant les weekends ou les vacances, vous pouvez faire des activités physiques en famille.

Quels sont les types de sport recommandés aux enfants en cas d’hyperactivité ?

Comme les enfants hyperactifs sont plutôt spéciaux, ils ont besoin de l’aide et du soutien de leurs parents pour avoir une vie normale et épanouie. Si vous voulez inciter votre enfant à faire du sport ou s’il souhaite en faire, vous devez éviter les sports individuels de contact comme la lutte ou le judo. Il en est de même pour les sports collectifs du type rugby, handball, basketball, football…

Ces types de sport tendent à engendrer trop d’excitation, ce qui entraîne trop d’émotions à gérer. Comme dans le cas du judo, par exemple, votre enfant hyperactif peut avoir du mal à gérer le contact direct avec ses nouveaux camarades, ce qui peut vite le mettre sous tension.

Quant aux sports collectifs, ils peuvent occasionner un état de crise. Votre petit peut rencontrer des difficultés à s’intégrer avec les autres enfants. Pire, il peut ne pas bien comprendre l’aspect « combat » du sport.

Le grand inconvénient de ce type de sport c’est qu’il peut mettre facilement votre fils ou votre fille en situation d’échec. Son éducateur sportif peut le/la mettre de côté et ses camarades peuvent ne plus avoir envie de jouer avec lui/elle. Ce qui n’est pas du tout bon pour un enfant atteint de TDAH.

Optez pour du sport individuel sans contact

À la place de ces sports, proposez à votre enfant des sports individuels qui lui permet d’être en contact avec d’autres enfants sans qu’il ne soit obligé de jouer ni avec eux ni contre eux. C’est le cas par exemple de l’équitation ou de la natation.

Vous devez aussi prendre certaines précautions. Avant d’inscrire votre enfant à une activité parascolaire proposant une pratique sportive, invitez-le à faire un essai tout d’abord. Cela permet de déterminer quel sport lui convient réellement. Cela permet également d’éviter qu’il n’abandonne en seulement quelques cours.

Avant cet essai, parlez avec son éducateur sportif dans le cas où votre enfant serait sujet à des crises. Demandez à ce dernier s’il est possible que votre fille ou votre garçon puisse s’isoler ou être accompagné(e) par un proche pour mieux gérer ses crises. Cela éviterait que le cours de sport ne soit dérangé.

Quels sont les différents sports indiqués aux enfants hyperactifs ?

La liste de sports indiqués en cas d’hyperactivité ci-dessous n’est pas complète. Vous pouvez trouver d’autres sports plus intéressants pour votre enfant. N’oubliez pas juste que votre but n’est pas de faire de lui un sportif professionnel, mais seulement de le divertir et de le canaliser. De même, vous ne le mettez pas en compétition, vous lui faites profiter de moments de rigolade.

  • Le cyclisme : faire du vélo procure une sensation de liberté. C’est une activité sportive qui peut se pratiquer en plein air, en pleine nature, dans des espaces libres. Qui plus est, elle peut se pratiquer en famille l’après-midi ou le soir. Vous le canalisez ainsi tout en soudant vos liens familiaux. Cela permet aussi à votre petit d’évacuer tout le stress qu’il a pu accumuler au cours de sa journée.
  • La natation : cela fait partie des sports les plus recommandés aux enfants souffrant de TDAH. Ce sport permet à votre enfant de dépenser son énergie, d’apprendre et de s’amuser en même temps. La natation facilite aussi son contact avec son entraîneur. Il peut suivre sans difficulté les consignes et les commandes de ce dernier.
  • L’athlétisme : ce type de sport allie travail individuel et travail d’équipe à travers une série de disciplines. En faisant de l’athlétisme, votre enfant peut libérer une quantité importante d’énergie. En plus de cela, il améliore ses capacités physiques (endurance, coordination, vitesse…). Assurez-vous tout simplement que son coach puisse bien le motiver pour qu’il ne s’en lasse ni n’abandonne.
  • Le tennis : pour pouvoir se déplacer sur le terrain pendant un match de tennis, il faut beaucoup d’énergie. C’est un sport idéal donc pour un enfant hyperactif qui a besoin de se débarrasser de son excès de stress. Les débuts peuvent paraître difficiles, mais avec de l’entraînement régulier, votre fille ou votre garçon pourra très vite s’y habituer et y prendre plaisir.

 

Enfants

INSCRIS TOI à NOTRE NEWSLETTER

tu recevras nos nouvelles toutes fraîches

J’accepte de recevoir toutes les nouvelles de pepahart par e-mail